FOOTBALL - COUPE DE FRANCE : 7E TOUR

Après avoir encaissé trois buts dans une première mi-temps fantomatique, Bron n’a pas su rebondir pour arracher sa qualification au prochain tour.

À l’image de Bilel Mennana, les joueurs de François Villebrun ont manqué de réalisme.  Photo Maxime JEGAT

Malgré ses dribbles, Youssef Azizi n’a pas su mettre sur la bonne voie les Brondillants.  Photo Maxime JEGAT

À l’image de Bilel Mennana, les joueurs de François Villebrun ont manqué de réalisme. Photo Maxime JEGAT

Malgré ses dribbles, Youssef Azizi n’a pas su mettre sur la bonne voie les Brondillants.  Photo Maxime JEGAT

Malgré ses dribbles, Youssef Azizi n’a pas su mettre sur la bonne voie les Brondillants. Photo Maxime JEGAT

 

BRON-IMPHY-DECIZE

0-3

Si chacune des deux formations a eu sa période, on peut dire qu’Imphy en a fait meilleur usage en inscrivant trois buts entre la 12e et la 45e minute, sans donner l’impression de forcer.

La formation de Patrice Degironde s’est efforcée de jouer juste, en évitant de trop se découvrir. « Consignes respectées à 100 % », a indiqué le technicien nivernais, presque étonné que l’addition soit aussi salée pour les Brondillants. Et comme de surcroît, Garcia, Wade et Meindu ont été pour le moins efficaces.

Dès la 8e minute, sur un coup franc excentré qui paraissait anodin, le premier nommé adressait un mélange de centre et de tir qui finissait au fond des filets de Mayombé, surpris.

Puis Wade, idéalement en embuscade, reprenait une première frappe de Kanazoé, détournée par le portier de l’ASB (0-2 31e ). Scénario catastrophe pour le groupe de Villebrun juste avant la pause.

Profitant d’une relance ratée de Mayombé, Meindu mettait à profit un ballon offert par son partenaire Joyon, pour inscrire un 3e but (45e ). Le but de trop évidemment. Durant 45 minutes et spectatrice d’elle-même, l’ASB avait trop subi. C’était le cas sur la volée de Ouled déviée par Mayombé (12e ) ou cette reprise de Joyon repoussée par le dernier rempart brondillant (21e ).

Un manque crucial de réussite

Et l’AS Bron dans tout ça ? Osant sortir progressivement de sa réserve, elle répliquait timidement : glissade de Cognard qui avait pris le dessus sur Wahnapo, frappe contrée (13e et 32e ), combinaison entre Azizi et Dhib (24e ), faute sur Mennana dans la surface (40e ), ou reprise de la tête de Cognard (41e ).

Si la reprise à bout portant de Mennana, contrée miraculeusement par Vernisse, était rentrée (44e ), la rencontre aurait pu basculer car dans la continuité de l’action, Imphy ajoutait son 3e but sanction.

Imphy subissait et Bron dominait enfin. Mais toujours cette inefficacité récurrente. Illustration avec le centre de Tyrban (47e ), les frappes de Cognard (52e , poteau et au-dessus des cages, 62e ), le coup franc de Gales (57e ), les duels perdus de Bouja ou Cognard devant Chapellier…

Impuissant, Bron n’a pas pu sauver l’honneur. C’est l’autre déception de ce 7e tour.

 4 Pour la quatrieme fois de son histoire ce dimanche, l’AS Bron a échoué à atteindre le huitième tour de la Coupe de France, après ses échecs de 1997,2003,2007