SENIORS 1 : ES TARENTAISE 0 - BRON GRAND LYON 0

A une semaine du 7ème tour de la coupe de France et de la réception des Bourguignons du FC 4 Rivières 70, les Tarins ont partagé les points samedi soir et ainsi conserver leur dynamique.

À Moutiers (stade Joseph Bardassier), l’ES Tarentaise et Bron font match nul 0-0. Arbitre : Thierry Drevet. ES TARENTAISE : Panepinto – Martinet, Bennour, Jay – Labane, Bouhabila, Pessoz, Lathuile –Boukhiba, Vallier - Deville.

A l'issue d'un raid solitaire, Celal Bozkurt était tout près d’offrir la victoire à l'EST dans les arrêts de jeu.   Le DL / Sylvain MUSCIOA l'issue d'un raid solitaire, Celal Bozkurt était tout près d’offrir la victoire à l'EST dans les arrêts de jeu. Le DL / Sylvain MUSCIO

·          

·          

·          

A une semaine du 7ème tour de la coupe de France et de la réception des Bourguignons du FC 4 Rivières 70, les Tarins ont partagé les points samedi soir et ainsi conserver leur dynamique.

À Moutiers (stade Joseph Bardassier), l’ES Tarentaise et Bron font match nul 0-0. Arbitre : Thierry Drevet. ES TARENTAISE : Panepinto – Martinet, Bennour, Jay – Labane, Bouhabila, Pessoz, Lathuile –Boukhiba, Vallier - Deville.

Après dix matchs officiels cette saison, l’ES Tarentaise est toujours invaincue. Les Tarins ont poursuivi leur belle série samedi soir en obtenant le match nul (0-0) contre l’AS Bron Grand Lyon. En l’absence de Frédéric Martin et Rony Iori, suspendus, les protégés des présidents Dimand et Lefevre débutaient timidement la partie face au 4ème du classement. Il fallait attendre le quart d’heure de jeu pour voir la première occasion de l’EST. Bien servi au deuxième poteau par Aymeric Lathuile, Théo Vallier voyait sa reprise stoppée par le gardien lyonnais (15e ). Dix minutes plus tard, David Deville, de retour dans le onze de départ, créait le danger avec une frappe excentrée qui était repoussée par le portier de Bron (25e ).

Cheillon : “Se

satisfaire de ce point”

Gênés par le pressing des tarins en première période, les visiteurs revenaient avec de meilleures intentions au retour des vestiaires. Par deux fois, Jonathan Panepinto devait s’employer pour garder sa cage inviolée, en repoussant notamment une reprise à bout portant du pied (60e ). Les débats étaient équilibrés, mais l’EST aurait pu l’emporter en fin de rencontre. Après des frappes non cadrées de Teddy Jovet (85e ) et Aymeric Lathuile (88e ), Celal Bozkurt, à l’issue d’un raid solitaire de 50 mètres, croyait offrir la victoire aux siens, mais il butait sur le gardien de Bron (92e ). La partie se soldait donc sur ce score de 0-0 : « Au regard de la première période, ce résultat peut paraitre frustrant, commentait l’entraîneur, Johan Cheillon. Mais en deuxième mi-temps, le match aurait pu basculer dans un camp comme dans l’autre. Il faut donc se satisfaire de ce point qui est important dans l’optique d’un maintien rapide. Nous allons désormais tâcher de bien récupérer cette semaine, car certains organismes sont fatigués, afin d’aborder dans les meilleures conditions le 7e tour de la Coupe de France ».