BRON - Le stade Jean-Jaurès fait peau neuve

Le synthétique du stade a été inauguré samedi. Un bel outil pour booster les ambitions de l’AS Bron Grand Lyon.

La nouvelle pelouse synthétique du stade Jean-Jaurès va permettre de booster les ambitions   de l’AS Bron Grand Lyon.  Photo Mélissa DJAZOULILa nouvelle pelouse synthétique du stade Jean-Jaurès va permettre de booster les ambitions de l’AS Bron Grand Lyon.  Photo Mélissa DJAZOULI

En amont de la rencontre de Régionale 2, samedi, entre l’AS Bron Grand Lyon et le CS Amphion Publier, la nouvelle pelouse synthétique du stade Jean-Jaurès a été inaugurée en présence de nombreuses personnalités. Parmi celles-ci se trouvaient le maire Jean-Michel Longueval, Djamel Boudebibah, l’adjoint chargé des Sports, et Anissa Khedher, la députée de la 7e circonscription du Rhône.

« Les blessures liées à l’état du revêtement étaient courantes »

« L’ancien synthétique commençait vraiment à avoir mauvaise réputation, fait remarquer Slim Hadjri, le coach adjoint de l’équipe fanion. Les blessures liées à l’état de ce revêtement étaient légion. Avec ce nouvel outil de travail, la tendance s’est inversée. À l’intersaison, cela a constitué un argument non négligeable pour assurer notre recrutement. Et la livraison de nouvelles cages permet également d’assurer des séances d’entraînement beaucoup plus élaborées. »

Après treize ans d’utilisation, le synthétique du stade Jean-Jaurès était en bout de course et n’était plus compatible avec les ambitions du club. « La Ville et le maire, en concertation avec l’AS Bron Grand Lyon, ont répondu présent afin de mettre en œuvre ces travaux qui représentent un investissement de 420 000 € », a rappelé Djamel Boudebibah.

C’est l’entreprise Green Style, basée à Pierre-Bénite, qui a été en charge de la pose du synthétique en cohérence avec l’Agenda 21 local. Un chantier qui est intervenu, durant la période estivale, après la rénovation et l’agrandissement des vestiaires, fin 2016, les travaux de sécurisation et l’installation de filets pare-ballon réalisés en mai, ainsi que la livraison de nouvelles cages, dont des buts amovibles. « Un vrai plus pour l’image et l’attractivité de notre club », s’est félicité Djilali Benidir, son président.

 420000 C’est, en euros, l’investissement réalisé pour le nouveau synthétique.